C#175 : Anemis, Tome 1 : la parole du coeur – Lucie Bernard

Bonjour à toutes et tous !

J’espère que vous avez tous passés de bonnes fêtes ! Je vous souhaite une très bonne année, la santé, la prospérité, mais surtout le bonheur pour cette nouvelle années ! Je vous la souhaite également riche de lectures, et si vous n’avais pas encore découvert l’autrice que je vous présente aujourd’hui, foncez !

Je tiens aujourd’hui à remercier les éditions Mots en flots pour l’envoi de ce service presse. Je les remercie pour la confiance qu’ils m’accordent et pour les belles découvertes que je fais grâce à eux !

ANEMIS, T.1 : LA PAROLE DU COEUR – LUCIE BERNARD

Afficher l’image source

Dystopie

Editions Mots en flots

402 (ebook)

Note 4

LES PLUS :

  •  Histoire captivante et addictive
  •  Des personnages très intéressants et attachants
  •  Une plume addictive

LES MOINS :

  • Pas de moins pour moi

Histoire très intéressante 

Anemis est une ville dans laquelle les habitants sont séparés par un long mur gardé et surveillé. Ce qui les séparent ? Leurs comptes en banque. D’un côté de la ville, les habitants vivent dans un grand luxe, dans des villas éblouissantes et ne manquent de rien. De l’autre côté de la ville s’étend un énorme bidonville, ravagé par la guerre, la maladie, mais surtout par la faim. Chaque jour, les riches offrent quelques quignons de pain aux plus courageux, mais surtout,… aux survivants. Par ce que du côté pauvre, il faut se battre pour pouvoir manger ! De chaque côté, pourtant, les esprits s’échauffent. De chaque côté, des êtres ont décidé que cette situation n’était plus envisageable. Ce sont eux que nous allons suivre, des étrangers que tout oppose, mais unis dans un même but : faire tomber le mur ! 

J’ai été particulièrement bluffée par cette histoire ! Au départ, je dois bien vous avouer que j’étais assez sceptique, m’attendant surement à une histoire à la « Roméo et Juliette » moderne, dans un monde dystopique. Mais je me suis rapidement rendue à l’évidence que cette histoire était originale, et tout sauf une adaptation moderne d’une autre histoire.

On y retrouve certes des références à d’autres histoires, mais elles ont un impact tout à fait différent dans ce récit. Je félicite d’ailleurs l’autrice qui a su jouer avec ses références et les rendre siennes. J’ai été happée dans cette histoire, et j’avais beaucoup de mal à la lâcher !

L’histoire est pleine de rebondissements, d’évènements inattendus, avec une très bonne intrigue qui reste en suspens à la fin de ce premier tome. J’ai vraiment hâte de lire la suite pour savoir où nous entraine l’autrice !

Un univers surprenant

J’ai trouvé que l’univers est un gros point fort de cette histoire. Rien n’est laissé au hasard, et grâce aux descriptions de l’autrice, on a vraiment l’impression d’être sur place ! Les descriptions sont pourtant assez courtes, sans trop entrer dans le détail, mais c’est largement suffisant pour nous faire une idée des lieux.

Des personnages étonnants et attachants

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir les personnages. La plume de l’autrice, qui nous propose une histoire à deux voix, est très bien adaptée et elle utilise sa plume de manière différente en fonction du personnage. Ces derniers sont très étonnants, emplis de doute, de colère, mais aussi de beaucoup de douceur que j’ai beaucoup aimé. Ce ne sont pas des héros qui ont décidé eux-mêmes de le devenir, mais qui ont dû prendre les choses en main et essayent de s’en sortir comme ils peuvent.

Ils sont très attachants, même si j’ai peut-être une petite préférence pour Brett, l’Indigent (côté pauvre de la ville), qui est peut-être davantage torturé qu’Alicéa. Ce sont néanmoins deux personnalités très différentes que j’ai beaucoup aimé et que j’ai hâte de retrouver !

En bref, une belle découverte

J’ai passé un très bon moment auprès des personnages de cet univers singulier. L’histoire est bien trouvé, avec des évènements inattendus qui rendent l’histoire de plus en plus captivante au fil des pages. La plume de l’autrice est fluide, sans superflus, mais avec suffisamment de détails pour nous permettre de plonger dans son histoire. Si vous ne l’avez pas encore découvert, je ne peux que vous conseiller d’aller lire cette belle histoire !

J’espère que cette chronique vous a plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez lu ce roman, ce que vous en avez pensé, ou s’il vous tente. En attendant de vous lire, je vous souhaite de bonnes et douces lectures.

Un commentaire sur “C#175 : Anemis, Tome 1 : la parole du coeur – Lucie Bernard

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :