C#173 : L’Expiation – Christelle Lebailly

Bonjour à toutes et tous !

J’espère que vous allez bien et que vous profitez de cette dernière semaine de vacances (pour celles et ceux qui y sont encore). Je reprends les cours la semaine prochaine, j’ai vraiment hâte de commencer ! En attendant, je reviens vers vous pour une chronique que je faisais traîner en longueurs pour rester le plus longtemps possible dans l’univers de Christelle Lebailly. Je ne savais pas poser les bons mots sur mon avis, tellement cette lecture m’a remuée. Mais il faut bien à un moment ou à un autre en parler, alors me voilà !

Je remercie déjà très chaleureusement Christelle Lebailly pour ce service presse que j’ai encore plus adoré découvrir que son premier roman (même si ce n’est pas tellement comparable vu que ce n’est pas le même genre).

L’EXPIATION – CHRISTELLE LEBAILLY

Thriller

Autoédition

244 pages (ebook)

Note 5

LES PLUS :

  • Histoire entraînante, qu’on ne lâche pas facilement
  • Plume très addictive
  • Descriptions très bien menée, immersion totale dans Ashland
  • Une héroïne forte avec ses faiblesses
  • Un univers flippant
  • De bonnes sueurs froides

LES MOINS :

  • Pas de moins pour moi

Histoire qu’on a du mal à lâcher

Ashland est une petite ville minière de Pennsylvanie. En partie détruite lors d’un énorme effondrement du sol, elle continue de péricliter petit à petit. Jessica y atterrie, bien contre sa volonté, et se retrouve face à une grand-mère étrange, des regards inquisiteurs et un règlement bien stricte. Tentant de trouver une place dans une communauté très religieuse, Jessica va finalement en découvrir plus qu’elle ne l’aurait sans doute voulu. 

L’histoire, en elle-même donne déjà très envie d’ouvrir le livre ! Mais alors, une fois les premières pages avalées, le reste défile à toute vitesse ! On ne voit pas l’histoire passer qu’on en est déjà au dénouement, un point que j’ai vraiment adoré ! Christelle Lebailly nous entraîne très facilement aux côtés de Jessica, et on en est presque à scruter les regards de nos voisins dans la rue ! C’est un récit sombre, à ne pas mettre en toutes les mains, même les plus averties (les tunnels m’ont bien fait flipper !), mais si vous avez le cœur bien accroché, foncez, ça vaut largement le coup !

Une plume addictive 

Si vous me suivez depuis quelques temps déjà, vous avez surement lu ma chronique concernant le premier ouvrage de Christelle, « Lula et les monstres ». Ici, pas la même ambiance, ni le même public cible, mais on retrouve avec un plaisir non dissimulé la plume de l’autrice. Je trouve d’ailleurs qu’elle a gagné en maturité, et est parfaitement adaptée pour ce nouveau genre auquel s’essaye l’autrice. J’ai aimé retrouvé son rythme, ses descriptions qui sont vraiment idéales : suffisamment de détails pour nous immerger totalement dans l’histoire, sans que l’écriture en soit alourdie ou le rythme cassé. Chapeau-bas !

Un univers passionnant et effrayant ! 

Je vous le disais plus haut, nous sommes cette fois-ci dans un thriller, qui joue particulièrement sur le psychologique. Il y a, bien sûr, quelques scènes bien horrifiques et sanglantes, néanmoins, c’est surtout l’aspect psychologique qui est le plus frappant dans cette histoire. Je pense qu’on peut presque parler d’une histoire en « huis-clos », du fait que l’on reste cantonné à cette ville en déclin, avec son atmosphère très particulière et assez angoissante. On en regarde pas le monde qui nous entoure de la même manière en ressortant de ces pages !

Une héroïne forte, mais avec ses faiblesses

Jessica est une héroïne comme je les aime, que l’on adore et déteste à la fois ! Son fort caractère la conduit souvent droit dans les ennuis, et on peut la trouver affreuse à certains moments, mais ce sont surtout ses faiblesses qui en font un personnage que j’ai adoré ! Il lui arrive des aventures que peu auraient envie de vivre, moi le première, et chaque étape révèle une part de sa force, et une part de sa faiblesse. Elle évolue aussi énormément au long des pages, ce que j’ai particulièrement apprécier.

Il y a bien sûr d’autres personnages, très bien travaillés par l’autrice, et qui sont révélateurs d’un mal-être humain, de sa cruauté, et des moyens mis en oeuvre pour sa propre sauvegarde. Marcher sur les autres pour garder la tête hors de l’eau ? C’est ce que font la plupart des personnages, qui sont pour cette raison fort détestables, mais de manière assez ambiguë, on peut aussi comprendre et éprouver de l’empathie pour certains (bon, peut-être pas pour Macy).

En bref, une très bonne lecture

Je remercie une fois de plus Christelle Lebailly pour ce Service Presse. L’ayant suivie sur les réseaux sociaux, j’avais vraiment hâte de découvrir ce nouveau roman, et je n’ai absolument pas été déçue, bien au contraire ! L’histoire est addictive, on a du mal à lâcher une fois entamé. La plume de l’autrice s’accorde parfaitement au genre, avec des descriptions qui nous immergent totalement dans l’histoire, nous gardant dans l’attente et l’angoisse jusqu’à la dernière ligne. Je vous recommande chaleureusement de faire la connaissance de son héroïne au fort caractère qui tente de survivre tant qu’elle peut dans cette communauté bien particulière.

J’espère que cette chronique vous a plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez lu ce roman, ce que vous en avez pensé, ou s’il vous tente. En attendant de vous lire, je vous souhaite de bonnes et douces lectures.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :