C#102 : LES ATTRACTEURS DE ROSE STREET – LUCIUS SHEPARD

Comme je l’ai déjà précisé dans d’autres chroniques, j’aime beaucoup la maison d’édition Le Bélial. Je trouve que les couvertures sublimes, et à chaque fois j’ai été très surprise par les textes proposés. Alors quand j’ai vu qu’ils sortaient un nouveau titre, je n’ai pas réfléchi longtemps, et sitôt reçu, sitôt lu ! Et je n’ai pas été déçue, une fois encore. Il s’agit toutefois d’une réédition d’un récit sorti initialement en 2011 (en VO).

Je l’ai lu un peu trop tôt pour l’intégrer dans ma PaL pour le Pumpkin Autumn Challenge, mais pour ceux qui sont encore en recherche, ce livre entre très bien dans la catégorie Fantôme de l’opéra du menu Automne Frissonnant.

ORIGINAL – COURT – INTÉRESSANT

Couverture du livre : Les Attracteurs de Rose Street

Les attracteurs de Rose Street – Lucius Shepard

Steampunk

Le Bélial

129 pages

 

LES PLUS :

– Histoire originale

– Plume intéressante

– Univers addictif

LES MOINS :

– Trop courte

– Peu d’attachements aux personnages, par manque de temps

Une histoire courte et originale

Samuel vit dans le Londres de la fin du XIXe siècle. Aliéniste reconnu, il est approché par Jeffrey Richmond qui lui demande d’intervenir dans un cas assez particulier. Acceptant, il se retrouve bien vite plongé dans un étrange mystère : la patiente qu’il doit traiter est en fait un fantôme. Mais comme tout homme qui se respecte à cette époque, il a beaucoup de mal à croire à cette histoire …

Une plume agréable à découvrir

Lucius Shepard est un auteur que je ne connaissais pas, américain et décédé en 2014. Même si j’ai lu le récit en français, donc traduit, je trouve que le style de l’auteur se démarque assez. La plume est agréable à lire, assez fluide, et bien que certains termes ne soient pas forcément assez simples à comprendre, on sait qu’il s’agit d’un vocabulaire adapté à l’univers qu’il décrit. Il y a quelques descriptions, pas trop pour ne pas alourdir le texte. De plus, le texte étant court, trop de descriptions auraient enlever une autre partie de l’histoire.

Un univers qui fait frissonner

Cette histoire se déroule principalement dans l’ancienne maison de la sœur de Joffrey, aux mœurs bien particulières, et où se dégage un fond steampunk (je vous laisse découvrir pourquoi je parle de Steampunk ici).  On est néanmoins dans une histoire de fantôme, et dans cette maison il se passe des choses bien étrange, en lien avec les créations de Joffrey (les fameux attracteurs). C’est un univers assez intéressant, au fin fond de cette Londres du XIXe, là où vit la population la plus pauvre de la ville.

Malheureusement, le texte étant très court, on ressort de cette lecture avec un petit goût de regret de ne pas en savoir plus sur ce monde ou sur ces personnages.

Des personnages suscitant notre curiosité, mais trop vite étudiés.

Les deux personnages principaux ont attisé ma curiosité, mais je dois bien avouer que je n’ai pas réussit à m’attacher à eux, le texte étant bien trop court. On les découvre assez peu, en fonction des événements qui se déroulent sous leurs yeux sur la courte période de cette histoire. J’aurais aimé un texte peut-être un peu plus long, mais avec plus de moyens de découvrir les personnages, et donc s’y attacher.

En bref, une bonne lecture qui laisse quand même sur sa faim

J’ai passé un bon moment en compagnie de cette lecture qui est tout de même très intéressante et originale. On y découvre un monde surprenant, des fantômes, des machines mystérieuses, dans un Londres ancien. La plume de l’auteur se laisse lire sans problème et propose un bon rythme. Néanmoins, le texte étant court, on reste sur sa faim quant à l’univers et les personnages. J’ai aimé suivre les événements auxquels les personnages assistent, mais il m’a manqué des informations permettant de m’attacher aux personnages.

J’espère que cette chronique vous a plu. N’hésitez pas à me dire en commentaire si vous avez lu ce roman, ce que vous en avez pensé, ou s’il vous tente.

En attendant de vous lire, je vous souhaite de bonnes et douces lectures.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.