C#100 : LES OUBLIES (INTEGRALE) – LENA JOMAHE 

Avant de commencer, je souhaite tout d’abord dire un grand « Wahouuuu !! » pour ce centième article rédigé ! Quand j’ai ouvert le blog il y a un peu plus d’un an, je ne pensais pas arriver si vite à cette centième chronique, et donc à ce centième livre lu. Je vous remercie, oui, vous qui me suivez depuis le début ou plus récemment, aussi bien sur le blog que sur les réseaux sociaux. Pour vous remercier, je mets en place un petit concours à la fin de cette chronique 😉.

En attendant, je vous présente aujourd’hui une saga en deux tomes, que j’ai lu en intégrale (parue chez France Loisirs). La couverture est sublime, et l’histoire assez sympa.

INTRIGANT– SANS ORIGINALITÉ – ADDICTIF

Couverture du livre : Les Oubliés, Intégrale

LES OUBLIES (INTÉGRALE) – LENA JOMAHE

Dystopie

France Loisirs

820 pages

 

LES PLUS :

– Plume addictive

– Histoire sympa avec de nombreux rebondissements

– Bonne intrigue

LES MOINS :

– Personnages assez peu attachants

– Histoire pas très originale

– Histoires d’amour qui prennent trop de place

Une histoire sans grande originalité

Comme toute bonne dystopie qui se respecte, l’histoire se déroule après la quatrième guerre mondiale qui a exterminé une bonne partie de la population, et bien entendu contaminé l’air de la planète. Les survivants, obligés de vivre sous de grands dômes, rappellent assez aisément les habitants des Districts d’Hunger Games (Suzanne Collins). Chaque grand dôme est soumis à des conditions particulières, mais surtout, ce sont certains types de travailleurs que l’on retrouve dans ces dômes. Un peu comme dans Divergente (Veronica Roth), à l’âge de 16 ans, les jeunes gens doivent subir des tests permettant au gouvernement de leur attribuer une rôle dans la société. Et parmi eux, tous les ans, certains disparaissent. Appelés les Oubliés, personne ne les revoit jamais.

Mais tout de même intéressante

Quand on est amateur de dystopie et que l’on a déjà lu les titres que j’ai déjà évoqués plus haut, c’est assez difficile de trouver une certaine originalité dans cette lecture. Néanmoins, la plume de l’autrice est assez agréable à lire, et j’ai quand même pris beaucoup de plaisir à suivre les personnages dans leurs aventures. De plus, il y a des rebondissements assez intéressant, qui nous font sortir de nos a priori. Je ne vous en dis pas plus, mais j’ai été particulièrement étonnée par le personnage principal qui ne se retrouve pas dans la catégorie dans laquelle on l’aurait vu au début 😉.

Des personnages touchants,

En ce qui concerne les personnages principaux (pour moi ce sont avant tout les trois amis, c’est-à-dire Eléa, Aurore et Simon), je les ai trouvés assez recherchés et pas mal développés. On apprend à les connaitre et à les aimer. Ce sont des personnages assez forts, et j’ai adoré voir les personnages féminins se rebeller contre le machisme des personnages masculins qui tentent de passer leur temps à les surveiller et à les protéger en leur interdisant telle ou telle action.

Des romances trop présentes

Ensuite, il y a d’autres personnages tels que Gabriel, que j’ai bien aimé également, même si j’ai un peu de mal avec les diverses histoires d’amour du récit. Déjà, j’ai moyennement aimé le fait que tout le monde se retrouve en couple à un moment ou à un autre, à croire qu’ils ne que ça à penser ! Et puis, ce qui m’a vraiment agacé, c’est que les personnages se bécotent toutes les dix secondes ! Ils essayent de sauver le monde, mais ça ne les empêche pas de se câliner toute les trois lignes. C’est un peu dommage. Je ne déteste pas les romances, mais je trouve qu’elles ne devraient pas prendre autant de place dans une dystopie. Personnellement, si je veux lire de la romance, je vais plutôt aller vers les romans de romance, qui sont tout de même prévu pour ça. Quand je lis une dystopie, et bien c’est pour le côté post-apocalyptique justement, pas pour la romance.

Des personnages moins touchants

Pour terminer sur les personnages, je vois un autre point un négatif dans cette lecture. Très souvent, dans les dystopies, des personnages meurent. Cette lecture n’échappe pas à la règle. Néanmoins, j’ai trouvé dans les morts des personnages un manque d’émotion assez flagrant. Les personnages meurent assez rapidement, et on les délaisse très vite pour se re-concentrer sur les actions en cours et suivantes. C’est dommage, je ne suis pas contre verser quelques larmes pour des personnages auxquels je me suis attachée. Il y en a certains ici que j’aimais beaucoup, qui meurent, et pour lesquels je me suis dit « quoi ?? c’est tout ?? C’est nul comme mort !! ».

En bref, une bonne lecture tout de même

J’ai tout de même apprécié ma lecture. Une fois que l’on fait abstraction des ressemblances avec Hunger Games ou Divergente, l’histoire est plaisante, avec une très bonne intrigue et des rebondissements qui changent parfois complètement l’intrigue ! Le récit est prenant, je me suis laissé entraîner dans cet univers intéressant et qui fait tout de même froid dans le dos par moment. Il y a de bonnes critiques de sociétés, et les personnages sont suffisamment attachants pour que l’on ait envie de savoir ce qu’il va leur arriver.

INSTANT CONCOURS :

Tout d’abord, merci d’être arrivé au bout de cet article (oui, j’ai l’espoir que vous ayez tout lu ><). Je vous propose donc, pour fêter la 100ème chronique, mais aussi pour fêter les 1 an du blog, un petit concours. Je ferais gagner trois d’entre vous avec les lots suivants :

Lot 1 : un lot de 3 marque-pages de la boutique Etsy « ChezCLM » (que je vous invite à aller découvrir

Lot 2 : un livre de votre choix (limite de prix fixée à 15 euros)

Lot 3 : une pochette pour livre (forma broché) réalisée par mes soins.

Pour participer, rien de plus simple ! Répondez à ce court questionnaire, et remplissez les conditions de participation.

https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSe-JcWCXHS2x1fMG0Z5qKHUjqfcp3wszabJ32BgBZRqzc5u3Q/viewform?usp=sf_link

Conditions :

– être abonné à l’une de mes plateformes (sur le blog, facebook, twitter, Instagram)

– ouvert à la France seulement (désolée pour les résidents d’autres pays, le prochains concours vous inclura).

– répondre au questionnaire

– laisser un commentaire sur la publication de votre choix sur l’une de mes plateformes (blog, facebook, twitter, instagram) en précisant que vous participez au concours.

J’espère que cette chronique vous aura plu, ainsi que le concours. C’est le premier que je propose alors j’espère qu’il sera à la hauteur de vos attentes.

En attendant, je vous souhaite de bonnes et douces lectures.

5 commentaires sur “C#100 : LES OUBLIES (INTEGRALE) – LENA JOMAHE 

Ajouter un commentaire

  1. Je n’arrive plus à lire ce genre de livre personnellement. J’en peux plus des clichés et des ficelles de scénario vu et revu des centaines de fois ! Donc merci de m’éviter un moment de lecture désagréable 😁

    Et merci pour ce joli concours ! Je participe avec plaisir ^^. 100 chroniques en un peu plus d’un an, quelle constance ! Félicitations !

    J'aime

      1. C’est sûr… C’est le plus gros reproche que j’ai à faire à tout ce qui est YA d’ailleurs. C’est dommage parce que certaines idées sont très bonnes !

        J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :