C#65 : LA PASSE-MIROIR, T1 : LES FIANCES DE L’HIVER – CHRISTELLE DABOS

 

ETONNANT – ADDICTIF – DEROUTANT

Après avoir énormément entendu parler de cette saga de Christelle Dabos, dont les illustrations de couvertures sont absolument sublimes, je me suis décidée à l’acheter. Et pour une fois, il n’a pas passé des mois dans ma PaL ^^. J’étais tout de même un peu inquiète au départ. Ce n’est jamais facile d’aborder un roman encensé par les critiques. J’avais peur que le roman qui ne soit pas à l’image que je m’en faisais. Mais finalement, tout s’est très bien passé 😊.

Je souhaitais également vous dire quelques mots sur l’édition, que je trouve assez sympa. Il s’agit de la collection Pôle Fiction de chez Gallimard Jeunesse, et j’aime beaucoup cette jolie tranche jaune, qui donne un côté uni dans une bibliothèque. J’ai plusieurs romans dans cette collection, et je la trouve vraiment agréable. En revanche, la couverture est assez fine et s’abîme assez vite, même si on est comme moi assez maniaque sur la manipulation du livre xD. Qu’en pensez-vous ?

LA PASSE-MIROIR, T1 : LES FIANCES DE L’HIVER – CHRISTELLE DABOS

Fantasy

Gallimard jeunesse – Collection pôle fiction

567 pages

PLUS :

– Un univers vraiment très riche

– Des personnages principaux anti-héros

– De nombreux rebondissements

– Une très belle plume

– Une histoire passionnante et addictive

MOINS :

– Je n’en ai pas encore trouvé.

Ophélie est une jeune gardienne de musée, un peu timide, et au physique commun. Elle possède néanmoins de bien étranges pouvoirs : elle sait traverser les miroirs pour se rendre d’un endroit à un autre, mais surtout, elle sait lire l’histoire des objets qu’elle touche. Dans un monde composé de nombreuses arches toutes plus différentes les unes que les autres, Ophélie est soudain confrontée à un sérieux problème : elle doit quitter son arche, pour en rejoindre une autre afin de se marier avec un inconnu. Elle va devoir affronter de nombreux périples en suivant son futur époux. Le climat ne semble pas vouloir d’elle, tout comme sa belle-famille. Au cœur de nombreuses intrigues, elle va devoir tout mettre en œuvre pour survivre.

Cette lecture a été un très gros coup de cœur, et j’en suis vraiment très contente. Cela faisait assez longtemps que je n’avais pas eu un aussi gros coup de cœur pour un roman fantasy.

La plume de l’autrice est sublime, on se laisse porter du début à la fin. J’ai trouvé que les chapitres n’étaient pas trop long et assez bien rythmés, mélangeant à merveille action et passages plus lents. Il y a suffisamment de détails pour que l’on puisse s’imaginer les scènes, les personnages et les lieux, sans pour autant que ça alourdisse le texte.

L’histoire est vraiment très intéressante. Je me suis prise d’affection immédiatement par cette histoire, mais aussi par l’univers dans lequel elle se déroule. J’ai trouvé l’idée des arches très originale, lesquelles sont toutes très différentes les unes des autres (du moins on le suppose au fil de la lecture, puisque nous n’en voyons pour le moment que deux). J’ai particulièrement apprécié aussi ce petit brin de magie que l’on aperçoit au fil des pages, et que l’on découvre la plupart du temps en même temps qu’Ophélie, l’un des personnages principaux.

Il y a énormément de rebondissements dans ce roman, donnant un rythme un peu plus soutenu par moment, ce qui est assez intéressant. J’ai aimé les nombreuses manigances que l’on croise dans l’histoire, surtout dans les passages se déroulant à la Cour.

En ce qui concerne les personnages, j’ai été très surprise par les deux personnages principaux, qui pour une fois, ne sont pas particulièrement beaux, ils sont même assez communs. C’est, je trouve, quelque chose de suffisamment rare pour que j’y consacre quelques lignes. Le personnage d’Ophélie est vraiment intriguant, mais c’est celui auquel je me suis le plus attachée pour le moment. Sa myopie et sa timidité en font une personne que l’on croise tous les jours dans la rue, voir à laquelle on ressemble assez pour se projeter parfaitement dans l’histoire, ce qui fut mon cas. Mais elle est aussi très intelligente, et j’attends énormément d’elle pour la suite de l’histoire, pour qu’elle devienne un peu plus active et qu’elle prenne vraiment son destin en main.

Le personnage de Thorn est tout aussi énigmatique, et je ne sais pas encore comment je ressens ce personnage. Je l’adore sur certains passages, je le déteste sur d’autres, et c’est une très grande force de l’autrice de jouer de cette manière avec nos sentiments pour les personnages.

Les autres personnages sont tout aussi étonnant, même s’il y en a un peu plus mystérieux que d’autres.

En bref ce fut un énorme coup de cœur pour l’univers, l’histoire et les personnages, même si par instants la relation entre Ophélie et Thorn m’embête un peu. C’est assez difficile de ne pas s’imaginer qu’ils vont finir par s’aimer, même si j’aime bien leur relation telle qu’elle est, assez complexe, avec une certaine concurrence de pouvoirs. Je vous recommande vivement ce premier tome, et j’ai plus que hâte de découvrir la suite !

J’espère que cette chronique vous a plu. N’hésitez pas à me donner vos avis sur cette lecture si vous l’avez lu 😉.

Bonnes et douces lectures.

5 réflexions sur “C#65 : LA PASSE-MIROIR, T1 : LES FIANCES DE L’HIVER – CHRISTELLE DABOS

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.